Bientôt la rentrée scolaire, 1ère pour mon petit loulou N°2 et 1ère pour moi aussi !!

Comment nous la préparons at home…

10 jours avant la rentrée, je remonte la pendule. En vacances, ils avaient l’habitude de se coucher vers 22h/22h30, j’ai donc reculé de 30 minutes l’heure du coucher. Au départ, c’était 22h00 puis au bout de 3 jours, nous sommes passés à 21h30. Nous sommes restés à cette heure un bon petit moment car c’était dur !!

Nous sommes actuellement à J-3 Jours de la reprise, et cela fait 6 jours que les dodos sont à 20h30/45.

Pour ma part, je pense que c’est important de ne pas attendre le dernier moment pour réhabituer son corps et sa tête au rythme infernal de l’année. C’est d’autant plus difficile, de différencier le temps des vacances où on fait un peu ce que l’on veut et le reste de l’année…

Je ne vous cache pas que c’est un peu difficile mais on y arrive tout en douceur. Il faut avoir de la patience surtout que tout n’est pas parfait.

Je n’ai pas trop eu de problèmes avec le petit mais le grand un peu plus. La nouveauté de l’année, peur des bruits dans la chambre et à l’extérieur. C’est normal, nous sommes en été, le soleil se couche encore un peu tard, les voisins vivent dehors.

Méthode trouvée : En plus des 2 lampes Ikea allumées, une lampe torche qui éclaire la porte et on laisse éclairer les WC et enfin la porte de la salle à manger reste ouverte…

De nombreux adultes dorment les volets ouverts, et alors !!

J’ai essayé de lui expliquer en le rassurant énormément, entendre des bruits c’est normal. On s’est couché tous les 2, on a fermé les yeux et je lui ai demandé de me dire quand il entendait un bruit, de me le décrire et s’il avait peur. Pour chacun, je lui donnai une explication, enfin j’essayais, parfois mentir, ce n’est pas grave quand c’est pour la bonne cause.

Tu entends ce bruit, c’est la voisine du dessous qui tire son lit pour aller se coucher ! Et là c’est ton frère qui bouge dans son lit, le matelas grince car il est vieux...

Parfois, faire appel à une tierce personne de la famille peut être encore plus rassurant car elles expliquent d’autres choses et de différentes manières.

Après avoir retrouvé le rythme du dodo, je parle très peu de l’école et le peu, j’en parle toujours en positivant. Tu vas retrouver tes copains, tu pourras jouer dans la cour au ballon et courir pour le plus grand ;

Pour le plus petit, il a choisi son sac à dos lui-même après avoir fait 5 magasins, essayer ses chaussons de gym et nous avons préparé le tout dans l’entrée en expliquant que c’était pour l’école. Du coup, pratiquement tous les jours, il passe devant et me dit, maman c’est pour l’école. Je n’ai pas besoin de lui en parler plus car il y pense sans lui mettre la pression.

Encore une fois, ce n’est pas une méthode mais ma façon de penser et de ressentir les choses. Je prends des idées et je les adapte à mon tempérament et aux caractères de mes enfants. Si ce n’est pas parfait, on dédramatise car rien n’est parfait et fort heureusement.

Pendant ses semaines, parfois, mes enfants se sont couchés plus tard. Malin, ils retardaient le brossage de dents et l’histoire, à noter, ce n’est pas grave. Ce n’est pas pour autant que le lendemain, ils n’étaient pas couchés à l’heure que j’avais décidé. Le petit m’a dit à deux reprises ne pas vouloir aller à l’école, j’ai simplement écouté sa raison et laisser le temps… Son grand frère lui a lui-même expliqué que c’était super.

J’espère avoir partagé un moment que je redoute mais que j’aime tant à préparer.

Bonne rentrée !

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires